Une scientifique passionne Twitter avec le live-tweet d’un accouplement d’araignées

WEB L'expérience concernait des veuves noires de l'Ouest…

A.Ch.

— 

Une veuve noire.
Une veuve noire. — PURESTOCK/SIPA

Pour rendre la science (ou n’importe quoi) populaire, parler de sexe est une solution infaillible. La scientifique canadienne Catherine Scott en a fait la démonstration en fin de semaine dernière : la chercheuse de l’université de Toronto a live-tweeté une expérience d’accouplement entre des araignées et elle a réussi à passionner des centaines d’internautes.

« Venez pour le porno, restez pour la science »

L’expérience consistait à placer trois mâles et trois femelles Latrodectus hesperus, plus connus sous le nom de veuve noire de l’Ouest, dans une « zone d’accouplement » afin d’observer leurs rituels de séduction. Le rapprochement entre les mâles et les femelles prenant un peu de temps, Catherine Scott s’est occupée en tweetant. « Puisque j’attendais en espérant que les araignées passent à l’acte, j’ai pensé que j’allais tweeter un peu, a-t-elle expliqué aux médias américains. Je suppose que le comportement bizarre et magnifique des veuves noires qui m’a passionnée est aussi intrigant pour d’autres personnes. »

Les tweets de la scientifique ont été tellement commentés et retweetés que l’expérience d’accouplement entre les araignées observées est devenue une histoire d’amour à rebondissements dont les lecteurs attendaient la suite avec impatience.

Evidemment, la scientifique a profité de cette soudaine célébrité pour faire passer des informations très sérieuses sur les araignées.

Malheureusement, l’expérience n’a pas été très concluante : malgré les efforts de séduction des mâles qui ont dansé et chanté pour leurs belles, aucun accouplement n’a eu lieu ce jour-là. Ce qui a néanmoins donné naissance au tweet le plus drôle de l’après-midi.