Etats-Unis: Le juge donne le choix entre la prison ou le don du sang

JUSTICE Le chantage a été dénoncé par une association de défense des droits de l'homme...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un don de sang en France
Illustration d'un don de sang en France — SIPA

Un juge américain a forcé des prévenus sans ressources à payer leurs amendes en donnant leur sang sous peine d’être envoyés en prison. Ce chantage a été dénoncé ce mardi une organisation de défense des droits de l’homme.

« Si vous n’avez pas d’argent et ne voulez pas aller en prison, pensez à faire un don du sang et revenez avec le reçu », a dit un juge d’un tribunal d’Alabama, dans le sud des Etats-Unis, selon la plainte déposée par l’organisation Southern Poverty Law Center (SPLC).

« Payer avec le sang »

« Sinon, le shérif a assez de menottes pour ceux qui n’ont pas d’argent » pour payer leurs amendes, a ajouté le juge Marvin Wiggins, dans un tribunal du comté de Perry le 17 septembre, selon un enregistrement audio que SPLC a diffusé mardi sur son site.

« Ceux qui n’ont pas pu payer en liquide leurs dettes envers le tribunal ont littéralement dû payer avec leur sang », dénonce Sara Zampierin, avocate de SPLC, sur le site.

« Mépris face à l’éthique judiciaire »

Plusieurs des prévenus jugés ce jour-là au tribunal, parmi lesquels figuraient des indigents, ont décidé d’aller donner leur sang juste à l’extérieur du tribunal, où était organisée une campagne de don, parce qu’ils « avaient peur de la prison », assure SPLC.

« C’est faire preuve d’un mépris choquant non seulement face à l’éthique judiciaire mais aussi face aux droits constitutionnels des prévenus », ajoute l’avocate. L’organisation SPLC a dénoncé lundi Marvin Wiggins auprès du comité chargé de superviser la conduite des juges en Alabama, l’accusant d’avoir violé le code éthique des magistrats.