Chine: Une assurance pour les «bons samaritains» extorqués

INSOLITE Un assureur chinois propose de couvrir des citoyens injustement accusés d’avoir blessé des personnes âgées qu'ils avaient pourtant secourues...

20 Minutes avec AFP

— 

Pékin, le 19 octobre 2015. Illustration de Chinois devant une affiche.
Pékin, le 19 octobre 2015. Illustration de Chinois devant une affiche. — Mark Schiefelbein/AP/SIPA

Un assureur chinois propose de couvrir des citoyens injustement accusés d’avoir blessé des personnes âgées qu’ils avaient pourtant secourues, ont annoncé les médias officiels lundi. Ce produit est lancé alors que plusieurs de ces «bons samaritains» ont dû payer des dédommagements en Chine ces dernières années.

Cette «assurance d'aide aux personnes âgées», proposée depuis la semaine dernière, pourra verser 20.000 yuans (2.800 euros) pour les frais juridiques, selon l'agence officielle Chine nouvelle.

Victimes de chantage

Ce produit a été lancé alors que plusieurs particuliers ont aidé des personnes âgées, avant d'être accusés ou victimes de chantage. En conséquence, de nombreux Chinois hésitent désormais à intervenir lorsqu'ils se retrouvent face à des personnes en détresse.

L'exemple le plus emblématique date de 2009, lorsqu'un homme, venu en aide à une vieille dame, a finalement été obligé de verser 100.000 yuans (13.900 euros) au motif qu'il ne serait pas intervenu s'il n'était pas coupable.

Environ 26.000 personnes assurées

Le nouveau produit d'assurance coûte seulement 3 yuans (0,42 euros) par an, explique Chine nouvelle.

Quelque 26.000 personnes sont déjà assurées, selon la même source, qui ajoute que certains jugent cette assurance comme «un coup marketing».