Nouveau scandale pour Homer Simpson… Une liste des cocktails «non virils»

Sandrine Cochard

— 

Le shoot de la discorde. Voulant promouvoir un artiste local en affichant une de ses peintures sur sa devanture, une boutique australienne s’est attirée les foudres des associations de lutte contre la drogue. Et pour cause: le tableau représente deux enfants se préparant un shoot d’héroïne.

Rébellion anti-téléphonie

En Australie toujours, le sujet récurrent des dangers de la téléphonie mobile trouve un nouvel écho. Invoquant sa santé ruinée à cause du rayonnement électromagnétique, un ancien technicien, qui travaillait chez le plus gros opérateur de télécom australien, a détruit sept antennes relais dans la banlieue de Sydney… avec blindé léger. Le monsieur, pris en chasse par la police, a finalement été arrêté quand son quinze-tonnes a calé.

Lui n’a pas calé, mais il aurait pu avoir un accident… C’est en tout cas ce qu’a prétexté un chauffeur de bus allemand pour justifier l’exclusion de son véhicule d’une jeune fille courte vêtue qu’il jugeait un peu trop «distrayante». La classe.

Liste des cocktails «non virils»

Adepte du martini ou de cocktails multicolores? Si vous êtes un homme, c’est une faute de goût, selon le barman Dave Jacobson qui vient d’élaborer une liste de boissons décrétées «non viriles».
Sont ainsi bannies des commandes masculines les cocktails avec garnitures, crème ou pailles. Mais que reste-t-il aux hommes? Du whisky ou du porto.

Ou de la franche camaraderie anti-ordi. La scène se passe à Hanovre, en Allemagne: un homme, en rage après son ordinateur, le balance par sa fenêtre, effrayant au passage voisins et passants, qui alertent la police. Arrivés sur place, les agents sympathisent avec l’homme, rendu fou par des problèmes techniques, et décident de ne pas le verbaliser. «Qui n’a jamais eu envie de faire cela?» a déclaré un porte-parole de la police. Effectivement.

Le Simpsongate

Polémique au Royaume-Uni: la campagne médiatique autour du film «The Simpsons», qui sort le 25 juillet en France, en fait-elle trop ? C’est ce que pense la chaîne britannique BBC qui déplore qu’un portrait géant d’Homer Simpson en slip, brandissant un donut, ait été peint à côté d’une divinité, ancien symbole de la fertilité. Doh!

Dans la famille «on-est-jamais-mieux-servi-que-par-soi-même» je demande John Mackey. Le PDG de la chaîne texane de produits «bio» Whole Foods vient d’être démasqué. Pendant huit ans, il a publié sur l’Internet des commentaires élogieux sur son groupe, son action en Bourse... et sur lui-même («J'aime la coupe de cheveux de Mackey, je le trouve mignon») tout en vilipendant ses concurrents. Stratégie marketing ou symptôme d’hypertrophie du moi? Mackey, devenu la risée de la presse américaine, hurle au complot et accuse la Federal Trade Commission de vouloir le mettre dans l'embarras.