1.000 abeilles retardent le décollage d'un avion American Airlines

PASSAGERS CLANDESTINS L'appareil a finalement pu décoller avec plus d'une heure de retard...

A.B.

— 

Un appareil de la compagnie American Airlines à l'aéroport international d'O'Hare de Chicago, le 19 septembre 2014.
Un appareil de la compagnie American Airlines à l'aéroport international d'O'Hare de Chicago, le 19 septembre 2014. — Scott Olson/Getty Images/AFP

Environ 1.000 passagers sans billet ont tenté de monter à bord d’un vol de la compagnie aérienne American Airlines ce mercredi, à Dallas au Texas (Etats-Unis), provoquant une agitation générale dans la cabine de l’appareil. De quoi retarder de plus d’une heure le décollage l’avion de ligne.

La reine suivie de sa cour

Ici, point de surbooking ou de doubles réservations de sièges. Les voyageurs indésirables étaient en réalité des abeilles. A l’origine de cet incident pas banal, la reine des abeilles, qui est allée « voler dans l’aile de l’avion », a raconté le pilote de l’appareil, qui attendait alors que la tour de contrôle lui accorde l’autorisation de décoller de l’aéroport international de Dallas Fort Worth, le média local NBC KCBD. La cour a alors suivi sa reine.

Karin McKay, journaliste de la chaîne, se trouvait à bord de l’avion et en a profité pour partager cette drôle de mésaventure sur Twitter.

Pour déloger le royal intrus et sa cour, une équipe spéciale a été dépêchée et une heure plus tard, l’avion et ses passagers sont arrivés à destination.