Nutella, Fraise ou Mini-Cooper: Ces prénoms retoqués par la justice française

INSOLITE 2015 a eu droit à son lot de prénoms retoqués par les autorités…

Fabrice Pouliquen

— 

Illustration d'une main de bébé
Illustration d'une main de bébé — SUPERSTOCK/SIPA

Le souci de l’originalité. Selon un sondage de Meilleursprenoms.com, 22 % des parents français jugent très important d’attribuer à leur progéniture un prénom singulier, inconnu ou peu commun. Mais certains vont trop loin pour la justice, pourtant bien plus souple en la matière depuis une loi de 1993 qui autorise beaucoup d’excentricités et qui a fait grossir le répertoire des prénoms d’un tiers.

>> A lire aussi : Louise et Léo sont les prénoms préférés des parents français

Nutella devient Ella

Ainsi, 2015 a eu droit à son lot de prénoms retoqués par les autorités que recense L’Officiel des prénoms 2016, qui sort ce jeudi. Au début de l’année, le petit Nutella a vu son prénom transformé en Ella à la suite du refus du tribunal de Valenciennes d’attribuer le nom de la marque à un enfant, indique Le Parisien. Le même tribunal a aussi refusé Fraise à un autre couple craignant que le prénom engendre des moqueries pour leur fille. A Perpignan, le tribunal a aussi refusé Prince-William pour un garçon et Mini-Cooper pour une fille.