Japon: Tokyo accusée d’avoir plagié le logo d’une startup lyonnaise

JAPON Un mauvais coup de pub pour la capitale nipponne, qui avait déjà dû renoncer au logo créé pour les JO de 2020...

M.C.

— 

Capture d'écran d'une vidéo de promotion de la ville de Tokyo.
Capture d'écran d'une vidéo de promotion de la ville de Tokyo. — AndTokyo.jp

Ne parlez plus de logo à Tokyo. Après la longue polémique sur l’emblème de la ville pour les Jeux olympiques qu’elle doit accueillir en 2020, accusé par de nombreux designers et institutions de par le monde de plagiat, un nouveau logo conçu pour promouvoir la ville elle-même auprès des touristes ressemble étrangement à des choses déjà vues à l’étranger.

Dévoilé en fin de semaine dernière, le logo de la capitale nipponne se veut efficace avec un simple « & Tokyo » sur fond blanc. L’esperluette sur fond rouge, accolée au nom de la métropole, doit suggérer, explique le site officiel, « de nombreuses manières d’établir des connexions », l’idée étant d’insérer avant le symbole un mot-clé associé à la ville : festival, mode, sushi, art…

« Amitié franco-japonaise »

Mais les internautes se sont empressés de faire des « connexions » dont Tokyo se serait bien passé, en croyant reconnaître ailleurs ce logo censé être original, rapportent Le mouv’et le site Rocketnews24. Ils ont ainsi repéré le fameux « & » blanc et son cercle rouge dans le logo d’une compagnie d’assurance en Nouvelle-Zélande, et même… dans celui d’une startup lyonnaise.

La société Plug & See, qui propose un système pour adapter ses verres à différentes montures, a vite identifié la similitude avec son logo, mais semble ravie du coup de pub : « Au nom de l’amitié franco-japonaise, nous sommes tout à fait disposés à laisser ce logo à Tokyo », écrit l’entreprise sur son site, en lançant avec un brin de malice un appel aux dons pour s’offrir une nouvelle charte graphique. Avec une icône… en japonais.