Licencié par Twitter, il le découvre en constatant sa boîte mail supprimée

MANQUE DE TACT Sur ce coup-là, Twitter aurait pu être plus fin...

Fabrice Pouliquen
— 
Le logo de Twitter s'affiche sur la Bourse de New York, le 7 novembre 2013.
Le logo de Twitter s'affiche sur la Bourse de New York, le 7 novembre 2013. — AFP

Jack Dorsey avait prévenu les médias mardi. Le PDG et cofondateur de Twitter annonçait la suppression de 336 emplois, soit 8% des effectifs de l’entreprise. Avant de préciser, dans une lettre adressée aux employés, que cette « réorganisation des effectifs » se ferait « avec le plus grand respect pour chaque personne », rappelle Libération.

Plus de boîte mail, plus de compte Twitter

Mercredi matin, Bart Teeuwisse, lui, n’a guère eu droit à un traitement de faveur. Il a compris faire partie de la liste des 336 en allumant son iPhone et en tentant en vain de se connecter à sa boite mail professionnelle. Son compte twitter indiquait également un message d’erreur. Au même moment, une notification sur son smartphone le renvoit sur un article relatant le plan social adopté par son entreprise. Pas très classe.

I've been impacted by $TWTR's layoffs. This is how I found out this morning. pic.twitter.com/MbjFwYLcU2
— Bart Teeuwisse (@bartt) 13 Octobre 2015

 

L’ingénieur a posté une capture d’écran de son réveil difficile qu’a repéré le site Internet Gawker qui relate cette histoire. Bart Teeuwisse a précisé dans un autre tweet que les ressources humaines de Twitter l’avaient aussi contacté personnellement par téléphone… Mais qu’il avait d’abord ouvert sa boite mail avant de consulter son répondeur.