Keira Knightley: Un fan la demande en mariage au milieu de sa pièce de théâtre

INSOLITE L’actrice se souviendra longtemps de sa première fois sur les planches de Broadway…

A.B.

— 

Un fan a interrompu l'actrice en pleine représentation à Broadway pour la demander en mariage.
Un fan a interrompu l'actrice en pleine représentation à Broadway pour la demander en mariage. — SIPANY/SIPA

La soirée promettait d’être spéciale et elle l’a été. Ce jeudi, Keira Knightley faisait ses débuts sur les planches à Brodway dans l’adaptation de Thérèse Raquin, lorsqu’un fan transi d’amour pour la belle a interrompu la pièce au bout de quelques minutes pour la demander en mariage.

« Veux-tu m’épouser ? »

Jeudi soir, le tout New York était au Studio 54 pour assister à l’avant-première de cette pièce, tirée de l’œuvre d’Emile Zola, dans laquelle l’actrice britannique tient le rôle-titre. Les comédiens n’avaient pas commencé leur performance depuis plus de cinq minutes lorsqu’un homme s’est mis à hurler depuis la mezzanine où il était installé. « Tout ça c’est illogique ! Keira, rien de tout ça n’est réel ! C’est de la comédie ! Le Christ est né d’une vierge ! Veux-tu m’épouser ? », ont rapporté des témoins de la scène.

Sur scène, Keira Knighley et son partenaire, Gabriel Ebert, sont restés de marbre, continuant à jouer comme si de rien n’était. La manœuvre n’a visiblement pas été du goût de ce fan un peu collant qui a alors crié : « Cinq secondes c’est trop long pour attendre une réponse ! ». C’est alors qu’une ouvreuse l’a raccompagné à son siège en attendant les agents de la sécurité, rapporte le New York Daily News.

Arrêté et menotté

Finalement, lorsque le service d’ordre est arrivé à hauteur du jeune homme pour l’évacuer, l’amoureux éconduit a jeté un énorme bouquet de fleurs sur scène. Il a atterri juste devant Keira Knighley et Gabriel Ebert, et ce dernier l’a vite balancé en coulisses d’un agile coup de pied.

L’impudent a ensuite été arrêté par les deux agents venus le maîtriser, causant une courte interruption de la pièce, sous les regards médusés de l’assistance. Menottes aux poignets, l’homme a été évacué du théâtre. « J’ai vu cette personne être emmenée du Studio 54 par la police, avec les menottes. On ne s’ennuie jamais ici », a tweeté une jeune femme qui a assisté à la scène.

Après une pause de cinq minutes, les comédiens se sont remis dans leur personnage et ont même eu droit à une standing ovation. Mais dès le lendemain, la sécurité a été renforcée.