Un labrador détecte le cancer de sa maîtresse

DU FLAIR Le chien avait un comportement étrange, se frottant contre la poitrine de la sexagénaire...

T.L.G.

— 

Paddy a sauvé la vie de sa maîtresse.
Paddy a sauvé la vie de sa maîtresse. — BBC

Sauvée par une truffe. En août dernier, Karin Gibson est toute heureuse de revoir son labrador au retour de vacances. Mais Paddy adopte un comportement un peu spécial. L’animal se couche sur sa maîtresse, et gratte une zone précise sur sa poitrine. « Il était comme un "chien superglu". Il me sautait dessus, sentait mon haleine, me regardait dans les yeux, se frottait contre ma poitrine », rapporte la Britannique de 62 ans à la BBC.

Cette habitante de Portsmouth s’interroge pendant deux semaines, puis décide d’aller consulter un médecin. Après une mammographie et une biopsie, le résultat tombe. Karin Gibson a un cancer du sein droit.

Elle l’avait sauvé lorsqu’il était un chiot

Opérée le 1er octobre, la sexagénaire remercie son chien. « Heureusement, il a été là pour me pousser à aller voir mon médecin si tôt ».

Son cancer a été pris en charge à un stade « très précoce » et les médecins espèrent sa guérison. Karin Gibson s’amuse de la détection de Paddy. « Je l’ai sauvé parce qu’il avait été abandonné lorsqu’il était un chiot, et maintenant, c’est lui qui me sauve ».

Des chercheurs américains avaient confirmé en mars dernier que les chiens renifleurs pouvaient détecter un cancer de la thyroïde et, même, des tumeurs bénignes en sentant des échantillons d’urines.