Suède: La journée de 6 heures testée avec succès à Göteborg

TRAVAIL A la mairie, 14 postes ont été créés, la qualité des services est en hausse et surtout les employés se sentent beaucoup mieux mentalement et physiquement

20 Minutes avec agence

— 

Une horloge dans un lieu public
Une horloge dans un lieu public — Jeff Pachoud AFP

Une journée de travail de six heures, soit une semaine de 30 heures, voilà l’expérience tentée par la mairie de Göteborg, la deuxième ville de Suède. L’expérience a été proposée à certains de ses employés municipaux dès février dernier. But recherché : des embauches, mais aussi moins de stress et plus de productivité pour les salariés, qui pourraient ainsi y gagner en bien-être.

>> A lire aussi: Seul un Français sur deux souhaite rester aux 35 heures

« J’ai beaucoup plus d’énergie pour travailler mais aussi pour ma vie de famille »

Et le bilan semble positif. Le maire-adjoint de Göteborg, Mats Pilhem, membre du Parti de Gauche, s’est assuré que des méthodes quasi-scientifiques soient utilisées pendant l’expérience. Ainsi, dans le service des soins aux seniors, deux groupes ont été formés en gardant la même rémunération : le groupe A faisant des journées de 6 heures et le groupe B conservant une journée classique de 8 heures. Le résultat est sans appel : 14 postes ont été créés, la qualité des services est en hausse et surtout les employés se sentent beaucoup mieux mentalement et physiquement.

« Avant, j’étais tout le temps fatiguée. En rentrant chez moi, je m’écroulais sur mon canapé. Mais maintenant, je suis beaucoup plus en forme et j’ai beaucoup plus d’énergie pour travailler mais aussi pour ma vie de famille », explique à The Guardian Lise-Lotte Pettersson, une infirmière de 41 ans du groupe A.

Des profits en hausse de 25 % malgré des salaires supérieurs à la moyenne

Dans le privé, certaines sociétés n’ont pas attendu 2014 pour sauter le pas de la journée de 6 heures. Ainsi les employés de l’usine Toyota de Göteborg la pratiquent depuis 2002, avec à la clé des profits en hausse de 25 % malgré des salaires supérieurs à la moyenne du secteur.

Alors pourquoi ne pas généraliser la semaine de 30 heures ? Tout simplement pour des raisons de budget, répondent certains. L’expérience coûte 850.000 euros par an à la ville de Göteborg. Le Parti Libéral, qui vient de récupérer la majorité municipale, est contre la réduction du temps de travail. La journée de travail XXS pourrait donc se rallonger dès 2016, en Suède comme ailleurs.