Visite du pape aux Etats-Unis: Le souverain pontife aurait guéri une petite fille

MIRACLE Le souverain pontife a rencontré la petite Ave, atteinte du syndrome de Down et de complications oculaires et cardiaques, lorsqu’elle avait 3 mois…

B.D.

— 

Capture d'écran d'une vidéo montrant la photographie du pape François bénissant la petite Ave Cassidy, à Rome, à Pâques 2014.
Capture d'écran d'une vidéo montrant la photographie du pape François bénissant la petite Ave Cassidy, à Rome, à Pâques 2014. — 12news.com/USA Today

Une étreinte miraculeuse ? Lynn Cassidy, qui vit à Phoenix (Arizona) en est persuadée : « Le pape a guéri le cœur de [s]on bébé », rapportent USA Today et 12News.com.

Le souverain pontife, qui est actuellement en visite aux Etats-Unis, a rencontré la petite Ave, qui est atteinte du syndrome de Down et de complications oculaires et cardiaques, à Pâques 2014, à Rome, à l’occasion de la canonisation de Jean-Paul II et Jean XXIII. La petite fille avait alors trois mois.

« Quel âge a-t-elle ? Comment s’appelle-t-elle ? »

« Il pleuvait », a raconté la maman. La famille Cassidy a attendu des heures près d’une barrière et quand la papamobile est apparue, le mari de Lynn, Scott, a levé Ave dans les airs. « On aurait dit une scène du Roi Lion », rigole Lynn. L’un des gardes du corps du pape s’est alors arrêté, a pris Ave, et l’a tendue au pape.

« Le pape a alors demandé à mon mari "Quel âge a-t-elle ? Comment s’appelle-t-elle ?" Il lui a expliqué qu’elle avait deux trous dans le cœur. Et quand nous sommes rentrés en mai, nous sommes allés chez le cardiologue pour une visite de contrôle. L’un des trous s’était totalement refermé et l’autre avait diminué de moitié », a encore raconté la maman, précisant que le second pouvait se refermer totalement à son tour.

« Merci de dire au monde que chaque vie est précieuse »

Une photographie du moment où le pape François bénit Ave, une main au-dessus de sa poitrine, est accrochée dans la maison. « Quand on regarde cette photo, on voit que sa main, celle d’un serviteur de Dieu, est juste là », souligne Lynn, qui parle d’intervention divine.

La mère de famille conclut sur les mots qu’elle emploierait si elle avait l’opportunité de revoir le pape François. « Merci de dire au monde que chaque vie est précieuse. Même une vie comme la sienne, qui semble devoir affronter bien des combats. Elle est aussi précieuse que n’importe quelle autre. Merci de répandre ce message, les gens ont besoin de l’entendre. »