Il gagne au loto et divorce avant d'empocher ses gains

GOUJAT La justice l'a cependant condamné à verser une partie de son pactole à son ex-femme...

A.B.

— 

Des billets de 100 yuans
Des billets de 100 yuans — AFP

Que feriez-vous si vous décrochiez le gros lot ? Liu Xiang, lui, ne s’est pas posé trop de questions : il a décidé de profiter de son jackpot en solo. Le Chinois, qui a gagné 4,6 millions de yuans à la loterie, soit 639.000 euros, a d’abord demandé le divorce avant d’aller chercher ses gains, rapporte The Independant.

Un divorce express

Lorsqu’il a réalisé qu’il avait coché les bons numéros en février dernier, Liu Xiang a choisi de ne rien dire à son épouse, qu’il a quittée pour de bon en entamant une procédure de divorce express. Et histoire de se débarrasser de l’ex-élue de son cœur en vitesse, il lui a versé la somme de 30.000 euros, un montant censé couvrir les dettes du couple.

Ce n’est qu’une fois le divorce officiellement prononcé que l’heureux gagnant est allé empocher ses gains. Mais, après avoir découvert le pot aux roses, sa désormais ex-épouse l’a poursuivi en justice, réclamant la moitié de la fortune de son ancien mari devenu riche, grâce au ticket gagnant acheté le jour du nouvel an chinois quelques semaines plus tôt.

Une « coïncidence »

Le couple, qui battait de l’aile depuis 2013, s’était finalement séparé en juillet 2014, mais était toujours officiellement marié lors de l'achant du billet. Liu Xiang est allé empocher sa nouvelle fortune le lendemain du prononcé du divorce. Son ex-épouse aurait pu passer à côté du pactole si un ami du couple, qui ignorait tout divorce mais auprès de qui Liu Xiang sétait vanté d’avoir gagné, ne l’avait pas appelée pour la féliciter de ce gain.

L’homme a expliqué au tribunal qu’il s’agissait d’une « coïncidence », mais le juge, peu sensible à l’argumentaire bancal de Liu Xiang, l’a condamné à verser le quart de ses gains à son ex-femme, soit la coquette somme de 1,15 million de yuans (160.000 euros).