Le bagel fait son trou en France

CONSOMMATION De 200 à 250 millions de petits pains troués ont été vendus en 2015 en France...

20 Minutes avec AFP

— 

Un bagel préparé dans une boutique parisienne, le 14 septembre 2015
Un bagel préparé dans une boutique parisienne, le 14 septembre 2015 — FLORIAN DAVID AFP

Le bagel, petit pain rond troué d'origine juive ashkénaze, est en passe de devenir un des aliments les plus consommés par les Français après la pizza, le burger et le sandwich.

«Dans les trois ans, le bagel va être dans les quatre grands produits consommés quotidiennement par les Français», estime Bernard Boutboul, directeur du cabinet de conseil spécialiste de la restauration, Gira conseil.

«De 200 à 250 millions de bagels vendus en 2015»

Ce pain à miche serrée, qui selon la légende a été créé par un boulanger pour remercier le roi de Pologne-Lituanie Jean III Sobieski, bon cavalier, tirerait sa forme et son nom de «bügel», «étrier» en allemand.

Importé sur le continent nord-américain avec les différentes vagues d'immigration juive, notamment à New-York dont il est devenu un symbole culinaire, «il est en train de traverser à nouveau l'Atlantique», note Ilan Wegh, le fondateur de l'enseigne de restauration rapide «Bagel Bagel New-York Deli».

Marché en pleine expansion

«On prévoit 200 millions à 250 millions de bagels vendus en 2015 en France contre 100 millions en 2013, ça peut paraître peu mais il y a cinq ans le bagel était quasiment inexistant», souligne le directeur de Gira conseil.

Les enseignes de bagel observent une forte croissance, à l'instar de Bagelstein (284 salariés) qui fabrique sur place plus de 18.000 bagels par jour et qui prévoit 107 restaurants en 2017, soit une quarantaine de plus qu'actuellement, selon son site internet.