VIDEO. Deux ans après, ils retrouvent la caméra GoPro qu'ils avaient envoyée dans l'espace

WEB Le groupe d'amis n'avait jamais pu repérer la caméra et le téléphone envoyés en 2013 dans l'espace, mais une randonneuse les a récemment retrouvés...

B.D.

— 

Capture d'écran d'une vidéo YouTube montrant l'odyssée d'une GoPro aux confins de l'espace.
Capture d'écran d'une vidéo YouTube montrant l'odyssée d'une GoPro aux confins de l'espace. — YouTube/Bryan Chan

Rien n’est jamais perdu pour toujours. En juin 2013, un groupe d’étudiants américains -Bryan Chan, Ved Chirayath, Ashish Goel, Paul Tarantino et Tyler Reid- a décidé d’attacher une caméra GoPro à un ballon météorologique pour filmer son ascension, et en faire une vidéo qu’ils posteraient sur YouTube, a récemment raconté Bryan Chan sur Reddit.

La manoeuvre a parfaitement réussi… au début : la caméra a bien enregistré son voyage depuis son site de lancement à Tuba City (Arizona), à une trentaine de kilomètres à l’ouest du Grand Canyon jusqu’aux confins de l’espace. Mais en retombant sur Terre après une ascension de 87 minutes, il y a eu un hic : l’équipe n’a jamais retrouvé la GoPro.

Carte erronée

En effet, les amis avaient prévu que la caméra et le téléphone qui l’accompagnait retomberaient dans un lieu couvert par le réseau cellulaire, afin de le repérer. Mais cela n’a pas été le cas : « la carte de couverture réseau sur laquelle nous nous étions appuyés -oui oui je parle de vous AT & T- n’était pas exacte, le téléphone n’a donc jamais eu de réseau quand il est redescendu sur Terre, et nous n’en n’avons plus jamais entendu parler », explique Bryan Chan.

Deux ans plus tard, c’est une randonneuse, qui (ironie du sort) travaille pour l’opérateur téléphonique AT & T, qui a retrouvé la caméra et le téléphone à environ 80 kilomètres du site de lancement. « Elle les a ramenés dans un magain AT & T et ils ont identifié la carte SIM. Nous avons récupéré la vidéo et les data quelques semaines plus tard », conclut Bryan Chan.