Twitter: Quand Albert Jacquard meurt une deuxième fois

MAUVAIS TIMING Un ancien article du « Point » annonçant la mort du chercheur a refait surface, retweeté par des journalistes et des internautes…

20 Minutes avec agence

— 

Le généticien et militant de gauche Albert Jacquard est décédé mercredi soir à son domicile parisien (VIe arrondissement) à l'âge de 87 ans, a annoncé jeudi son fils à l'AFP.
Le généticien et militant de gauche Albert Jacquard est décédé mercredi soir à son domicile parisien (VIe arrondissement) à l'âge de 87 ans, a annoncé jeudi son fils à l'AFP. — Martin Bureau AFP

Albert Jacquard est décédé le 13 septembre, et c’est fort logiquement que, ce dimanche, les hommages se sont multipliés sur les réseaux sociaux et dans la presse. Erreur pourtant, le généticien et humaniste est bien mort en septembre, mais en 2013.

La « boulette », elle, n’aura pas mis deux ans pour être partagée, Sud-Ouest relayant rapidement la nouvelle, alors que sur Twitter, plusieurs personnalités faisaient part de leur peine.

Retweets et série de « RIP »

La méprise a une origine toute simple, explique Slate : le « retweet » d’un article du Point daté du 12 septembre 2013 et annonçant la mort du scientifique défenseur des sans-papiers et des mal-logés.

Sans tenir compte de la date, ni même lire l’article, internautes et personnalités ont rapidement partagé la nouvelle peu fraîche sur les réseaux sociaux. En découlera alors une belle série de « RIP ».

 

Sur son blog, Jean-Noël Lafargue, chercheur spécialisé en technologies, a même raconté comment il était tombé dans ce qu’il appelle le « piège » de la « rumeur »

Une fois le malentendu éclairci, place à la séquence « rétropédalages ». Le quotidien Sud-Ouest s’est excusé de sa méprise et Michel Field a effacé son tweet.

 

Quant à Laurence Rossignol, en politicienne aguerrie, elle a su retomber sur ses pieds.