Beverly Hills Hotel: John Legend et Elton John ont rejoint l'appel au boycott

CRISE Tous les hôtels de la « Dorchester collection », appartenant à Bruneï, sont touchés par ce mouvement inédit qui répond à l'instauration de la charia dans le sultanat...

20 Minutes avec agence

— 

Elton John (D), et son mari, David Furnish, lors du gala annuel de la Fondation Elton John contre le Sida, le 28 octobre 2014, à New York.
Elton John (D), et son mari, David Furnish, lors du gala annuel de la Fondation Elton John contre le Sida, le 28 octobre 2014, à New York. — Charles Sykes/AP/SIPA

Le puissant sultan Hassanal Bolkiah, un des hommes les plus riches du monde et propriétaire du Beverly Hills hotel depuis 1992, a décidé d’instaurer la charia très sévère dans son sultanat en 2014 (elle entend notamment « lapider à mort les homosexuels ou les personnes coupables d’adultère »). En réponse, il a récolté le boycott du tout-Hollywood.

Longtemps haut-lieu de rendez-vous des plus grandes stars du cinéma ou de la télévision, le Beverly Hills hotel est donc aujourd’hui déserté. Lancé par Richard Branson, patron de Virgin quelques jours à peine après l'intauration de la charia, l’appel au boycott voit aujourd’hui le PDG du groupe de luxe Kering François-Henri Pinault, l’animatrice de télévision américaine Ellen DeGeneres ou encore la célèbre rédactrice en chef du Vogue américain, Anna Wintour, rallier les rangs des mécontents, raconte Vanity Fair.

John Legend et Elton John rejoignent le mouvement

Depuis le début de l’année, ce sont même tous les hôtels de la « Dorchester collection » (le Bel-Air hôtel, le Meurice et le Plaza Athénée à Paris, le Richemond à Genève ou encore l’hôtel Eden à Rome), qui appartient à l’Agence d’investissement de Brunei, qui sont évités par les stars. Bilan : le Beverly Hills hotel aurait perdu pas moins de 2 millions de dollars (1,5 million d’euros) suite à ces annulations.

Le groupe hôtelier a appelé en urgence Mark Fabbiani, gestionnaire en relations publiques, qui avait déjà officié pour Bill Clinton et Lance Armstrong. Malgré ce renfort de poids, la liste des soutiens ne cesse de s’allonger. Dernières stars en date à rejoindre le mouvement, les chanteurs John Legend et Elton John. « Si nous vivions à Brunei, à partir de l’an prochain, il nous serait impossible de nous marier devant nos fils, Nous nous ferions battre à mort (…) », vient de déclarer le chanteur à CNN pour justifier sa position.