Grèce: Une cité engloutie découverte dans le Péloponnèse

PATRIMOINE Elle daterait de l'âge de bronze, trois millénaires avant notre ère...

20 Minutes avec agence

— 

Ces fondations en pierre sont celles du mur de fortification d'un village préhistorique découvert en septembre 2015 dans la baie de Kiladha, en Grèce.
Ces fondations en pierre sont celles du mur de fortification d'un village préhistorique découvert en septembre 2015 dans la baie de Kiladha, en Grèce. — Projet Baie de Kiladha

Et dire qu'elle ne se situe qu'à quelques mètres de la plage, entre un et trois mètres de profondeur. Une ville fortifiée engloutie a été découverte dans la baie de Kiladha, dans le Péloponnèse grec, par une équipe de chercheurs qui n'en revient toujours pas.

« Je ne comprends pas pourquoi nous n'avions pas découvert ces fortifications avant car ce site est proche de la grotte de Franchthi, une zone bien connue des archéologues », s'interroge toujours dans les colonnes du Figaro Julien Beck, le directeur de l'équipe archéologique.

La cité aurait été désertée précipitamment

Un découverte tardive d'autant plus incroyable que la cité s'avère immense (au moins 1,2 hectare, sans que ses limites n'aient été encore identifiées), et dotée d'un important système de fortification relié aux fondations d'au moins trois grandes structures en pierres (18 mètres sur 10).

Des surfaces dallées, ou encore des ruines de bâtiments ont également pu être identifiées, et plus de 6.000 objets ont déjà été prélevés. Ce sont d'ailleurs ces derniers qui ont permis de dater la structure au troisième millénaire avant notre ère, l'époque durant laquelle avaient été érigées les pyramides d'Egypte. Ils indiquent également que la cité aurait été désertée précipitamment : cette ancienne ville côtière aurait été engloutie après un mouvement de plaques tectoniques. C'est du moins l'hypothèse défendue par l'équipe scientifique.

«Reconsidérer l'histoire de la Grèce continentale»

« Cette ville est fantastique à la fois par sa taille et par sa qualité de conservation. Elle va nous forcer à reconsidérer l'histoire de la Grèce continentale au troisième millénaire », reprend Julien Beck. « Il semblerait que nous ayons identifié des rues parallèles, comme s'il y avait une planification urbaine des ruelles, comme si quelqu'un avait organisé la ville, ce qui serait exceptionnel pour cette époque ».

Jusqu'ici en effet, rien ne laissait présager qu'un tel niveau de structuration urbaine pouvait exister à cette époque, dans cette région de Grèce.