Rentrée: Des profs de latin et de grec lancent un calendrier parodique

DIVIN Déjà vendu à plus de 400 exemplaires, le pastiche n'amuse pas la hiérarchie...

20 Minutes avec agence

— 

Pour dénoncer la disparition du latin et du grec au collège, des enseignants ont lancé, en septembre 2015, un calendrier parodique
Pour dénoncer la disparition du latin et du grec au collège, des enseignants ont lancé, en septembre 2015, un calendrier parodique — Les Immortels/Facebook

Déguisés en dieux de l'Olympe, des enseignants posent pour les besoins de leur calendrier. Un calendrier imaginé au lendemain de la réforme de Najat Vallaud-Belkacem pour contester la disparition du latin et de grec dans les collèges.

Agrémenté de messages sans détour (« Eradiquer les langues anciennes... Allez-vous faire foudre ! », ou encore : « Jusqu'à quand abuseras-tu de notre patience, ministre de gauche ? »), l'ouvrage fait mouche. « Nous pensions vendre 100 calendriers. Nous en sommes à plus de 400* », se félicite ainsi Cathie, enseignante interrogée par le Figaro, alors que le groupe Facebook « Défendons (sans maugréer) les langues anciennes » compte, déjà, plus de 680 membres (enseignants, parents et membres de la société civile).

Pressions et de mises en garde verbales

Aux yeux de la hiérarchie, chargée de défendre la réforme, le procédé passe évidemment bien mal. Selon le quotidien, plusieurs enseignants ayant collaboré au projet auraient ainsi fait l'objet de pressions et de mises en garde verbales de la part de leur direction, aux motifs d'une « atteinte à la dignité de la fonction publique » et du « devoir de discrétion » ici bafoué.

Pas de quoi faire céder les « Immortels » autoproclamés. « Nous ne sommes pas des abominables élitistes, (...) juste des professeurs de lettres classiques indignés pour les collégiens », reprend l'enseignante qui estime incohérente la bataille menée par Najat Vallaud-Belkacem contre l'élitisme. « La réforme du collège portée par l'actuel gouvernement et devant entrer en vigueur à la rentrée 2016 met en danger notre système éducatif tout entier, en sacrifiant, au nom d'un prétendu égalitarisme, le savoir et la connaissance », concluent les Immortels pour résumer la génèse de leur mouvement.

 

* Les almanachs sont vendus au prix de 6,50 euros sur la plateforme de financement participatif Ulule et n'ont pas seul objectif de diffuser le « plus largement possible » le messages des professeurs.