Etats-Unis: Il braque une banque pour payer la chimiothérapie de sa fille

SOCIETE Son assurance ne prenait plus à sa charge les soins de son enfant, âgé de seulement deux mois...

20 Minutes avec agence

— 

Le 12 août 2015, Brian Randolph, 23 ans, a braqué une banque du Michigan (Etatx-Unis) pour payer la chimiothérapie de sa fille, Brailynn.
Le 12 août 2015, Brian Randolph, 23 ans, a braqué une banque du Michigan (Etatx-Unis) pour payer la chimiothérapie de sa fille, Brailynn. — Twitter/WXYZ-TV

L’histoire de ce braquage pas comme les autres fait le tour de la Toile depuis ce week-end. Depuis que Brian Randolph vient de voir sa caution fixée à 500.000 dollars. Ce père de 23 ans a, en effet, braqué le 12 août dernier la banque de la petite ville de South Lyon, dans le Michigan (Etats-Unis).

The #brianrandolph story had me. Read what I had to say about here on my blog ; #teawithlee #repost #toronto…

Posted by Leena Ching on samedi 29 août 2015

 

Un braquage pour la bonne cause, dit-on, puisque l’argent amassé devait servir à financer la chimiothérapie de sa fille, Brailynn, âgée de deux mois et atteinte d’un rétinoblastome, un cancer de la rétine. « Je suppose que Brian était désespéré, le temps était compté jusqu’au prochain rendez-vous médical. », a raconté la mère de la petite Brailynn, Asia Dupree, à WXYZ-TV. Et d’ajouter que l’assurance maladie de Brian Randolph avait été brusquement annulée quelque temps plus tôt.

42.000 dollars récoltés sur la Toile

Arrêté deux jours après les faits à Detroit, le jeune papa a été mis en examen, rapporte encore la chaîne américaine. Sans cautionner la nature des actes commis par son client, son avocat a expliqué qu’il solliciterait la « clémence des juges », eu égards « aux circonstances qui ont motivé ce geste ».

Un geste qui a touché de nombreux internautes. Un mouvement de solidarité pour la petite Brailynn a ainsi déjà vu le jour sur le Web. Le projet de soutien, lancé sur le site GoFundMe, a d’ailleurs récolté plus de 42.000 dollars afin d’aider la famille à payer les soins de l’enfant. Brian Randolph, lui, devrait être entendu par la Cour le 2 septembre prochain.