Un site archéologique détruit par des travaux.
Un site archéologique détruit par des travaux. — Twitter

ARCHEOLOGIE

La mairie remplace une tombe de 6.000 ans par une table de pique-nique

Trois pierres archéologiques ont ainsi été remplacées par une table et des bancs en béton flambant neuf....

Une erreur monumentale. La municipalité de San Cristovo de Cea a récemment validé la construction d’un site de pique-nique dans le village galicien de Ardesende. Trois vieilles pierres ont ainsi été remplacées par une table et des bancs en béton flambant neuf. Oui, mais voilà, les trois rochers recouverts de mousse étaient des tombes collectives du néolithique, vieilles de 6.000 ans.

« Il s’agissait d’une tombe du Néolithique datant d’il y a plus de 6.000, traditionnellement connue sous le nom de Mámoa (un tumulus funéraire), qui, quand il avait été répertorié, il y a plus d’une décennie, avait encore des dalles de granit qui formaient la chambre funéraire », rapporte un groupe écologiste interviewé par le Huffington Post, révélé par Slate.

L’association Outeirao a déposé une requête auprès de la justice. Une enquête a été ordonnée par le ministère de la Culture pour déterminer les circonstances de ces incroyables travaux.