Norvège: Il s'évade de prison en surf

NORVEGE Peu de détenus tentent habituellement de s'échapper de cette prison où ils peuvent jouer au tennis ou aller à la plage...

M.C.

— 

L'île-prison de Bastoy, en Norvège.
L'île-prison de Bastoy, en Norvège. — Google Earth

La prison norvégienne de Bastoy n’est pas une prison comme les autres. Pour s’en échapper, un détenu d’une vingtaine d’années, condamné pour agression sexuelle, a donc choisi un moyen atypique : une planche de surf pour embarcation, et une pelle en plastique en guise de rame, rapporte Time.

Peu de récidives

Située à 3km des côtes norvégiennes sur la minuscule (2,6 km²) île du même nom, la prison n’a ni mur d’enceinte, ni clôture, ni même… des cellules. Dans ce centre de détention modèle où les détenus, hébergés dans des bungalows sans barreaux aux fenêtres, ont accès à des plages, des courts de tennis, un terrain de football et un sauna, le taux de récidive est très faible : 16% dans les deux ans suivant la remise en liberté, contre 43% aux Etats-Unis dans les trois ans suivants, selon une étude.

Les évasions sont encore plus rares. Le directeur de la prison incite d’ailleurs ceux qui se font la belle à lui passer un coup de fil pour l’informer qu’ils sont arrivés sains et saufs jusqu’à la rive. Ils sont peu nombreux, car ceux qui sont rattrapés sont ensuite… envoyés dans une prison normale.