Les 10 endroits les plus douloureux pour se faire tatouer

INSOLITE Le sternum et le crâne arrivent en bonne place...

A.-L.B.
— 
Strasbourg le 24 avril 2015. Convention internationale
du tatouage de Strasbourg, la tatto world 2015 à la Coop au Port du Rhin
Strasbourg le 24 avril 2015. Convention internationale du tatouage de Strasbourg, la tatto world 2015 à la Coop au Port du Rhin — G. Varela / 20 Minutes

Les personnes tatouées le savent: Aucun tatouage ne se fait sans douleur. Mais il y a une différence entre une gêne supportable et une souffrance atroce. Et cela dépend, souvent, de l'endroit où le dessin indélébile va être réalisé.

Un tatoueur de Cincinnati, Andy Eschenbach de Flying Tiger Tattoo, a dressé pour le site Mashable la liste des dix endroits les plus douloureux pour se faire faire un tatouage.

Ivre, il se fait un tatouage Pokémon complètement raté

Viennent, pêle-mêle, le crâne et le visage, car, outre la douleur, le bruit de l'aiguille pénétrant les chairs atteint des sommets d'atrocité. Voulez-vous vous faire tatouer le sternum? Attendez-vous à la sensation de se faire ouvrir le corps avec un couteau brûlant, rapporte encore le tatoueur.

Sensation d'un couteau brûlant

Le coude, tout comme la cheville et le pied sont sujets à discussion, car certains estiment le tourment supportable... et d'autres non...

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les fesses ne sont pas le meilleur endroit pour se faire tatouer, car la masse graisseuse ne protège pas de la douleur.

Fausses bonnes idées

Se faire tatouer l'intérieur de la cuisse ou le genou semble être également une expérience désagréable, car outre la sensation pénible, la personne tatouée n'est pas habituée à être touchée à ces endroits.

La cage thoracique et le ventre sont là encore des endroits du corps particulièrement sensibles, surtout sur les côtes.

Enfin, l'artiste relève que les tatouages sur les mains, qui sont à la mode, ne sont pas une bonne idée: Extrêmement douloureux sur les paumes de mains, les dessins ont tendance en plus à ne pas «bien tenir».