Angleterre: Ivre, il dénonce à la police son chat qui a mangé son bacon

T'AS ENTENDU ? La police britannique a diffusé l’enregistrement audio de cet appel « urgent »…

J. H.

— 

Le plaignant était tout à fait sérieux. Et parfaitement ivre.
Le plaignant était tout à fait sérieux. Et parfaitement ivre. — The Daily Star sur Twitter

Oui, vous avez bien lu : un homme a appelé la police pour se plaindre de son chat qui avait mangé son bacon. Ce n’est pas une blague : c’est même bel et bien ce qui vient d’arriver en Grande-Bretagne où, excédés par les coups de fil intempestifs et non moins inutiles, les enquêteurs ont fini par diffuser la fantaisiste conversation qu’un des opérateurs a eue avec ce riverain mécontent. Et ivre.

Il voulait porter plainte contre l’animal, et contre sa petite amie

L’affaire se déroule cette semaine, dans le Yorkshire. Ainsi que le révèle le journal local, The Yorkshire Evening Post, l’appelant informe la police que sa compagne vient de laisser le chat manger tout son bacon. Fortement alcoolisé, il est contraint de répéter chacune de ses phrases. « Ah, d’accord, ok. Que voulez-vous que la police fasse ? », répond l’opératrice sans perdre son sang froid. Mieux, elle ironise, lorsque l’intéressé affirme vouloir déposer plainte : « Contre qui ? Votre petite amie ou l’animal ? ». Naturellement, l’homme souhaite que les deux soient poursuivis… Ecoutez bien :

Prié (courtoisement) de raccrocher

Calme et courtoise, la policière explique alors à son interlocuteur que les faits dénoncés ne constituant pas un délit - elle en est même désolée dit-elle - il est prié de raccrocher. Pour libérer la ligne dédiée aux urgences, vraies. Mais, ivre, l’homme se met à hurler. Là, l’opératrice rappelle une fois de plus que son affaire n’étant pas vitale ni du ressort de la police, il est invité à conclure cet appel, hallucinant. La victime se radoucit soudainement et accepte (enfin) de raccrocher.