Réforme territoriale: En Franche-Comté, ils demandent leur rattachement à... la Suisse

FRANCE Ils ne veulent absolument pas de la Bourgogne imposée: ces régionalistes vont contacter la présidente de la Confédération helvétique...

J. H.

— 

Jean-Philippe Allenbach, créateur du Mouvement Franche-Comté, pose, ici en 2010, à Besançon.
Jean-Philippe Allenbach, créateur du Mouvement Franche-Comté, pose, ici en 2010, à Besançon. — JEFF PACHOUD / AFP

« Plutôt suisses que bourguignons ! » Le Mouvement Franche-Comté (MFC), groupe régionaliste autonomiste, vient d’annoncer qu’il va contacter - « sans plus attendre » la réforme territoriale et la fusion - Simonetta Sommaruga, la présidente de la Confédération helvétique, pour réclamer le rattachement des Francs-Comtois à la Suisse, donc.

« Plus d’autre choix »

« Compte tenu de la perte par Besançon de son statut de capitale régionale et de la tournure désastreuse prise par les événements quant à l’avenir de la Franche-Comté et à celui de ses habitants, le Mouvement […] n’a malheureusement plus d’autre choix que se positionner désormais résolument en faveur d’un rattachement à la Suisse », précise dans un communiqué le président Jean-Philippe Allenbach, relayé par le Journal de Saône et Loire (JSL).

La Savoie avec…

Le responsable rappelle que, selon un sondage qu’il avait fait lui-même réaliser en 2008 par le LINK-institut de Lausanne auprès de la population suisse, cette dernière s' était majoritairement déclarée favorable à ce que la Franche-Comté et la Savoie deviennent cantons suisses...