Haute-Garonne: Il fracture la maison de ses voisins alors que ses parents ont les clés

C'EST MALIN Le cambriolage a eu lieu en février, à Lespinasse. Les victimes étaient parties en vacances...

J. H.

— 

L'un des deux cambrioleurs présumés est parti en prison... (photo d'illustration)
L'un des deux cambrioleurs présumés est parti en prison... (photo d'illustration) — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Elle est plutôt cocasse, cette affaire de cambriolage jugée devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Deux copains, âgés de 19 et 20 ans, ont comparu cette semaine devant les juges pour répondre de vol avec effraction dans une maison de Lespinasse (Haute-Garonne). Une propriété vide d’occupants au moment des faits - commis en février - et, surtout, dont l’un des complices présumés avait les clés…

Ils avaient défoncé le portail…

Partis en Andorre, les propriétaires de cette demeure avaient confié les clés à leurs bienveillants voisins afin qu’ils nourrissent leurs animaux. C’était sans soupçonner que le fils desdits voisins allait prévenir l’un de ses camarades et lui proposer de commettre ensemble leur larcin. « Les deux garçons avaient défoncé le portail et pénétré à l’intérieur par effraction », raconte le quotidien régional La Dépêche, qui révèle ce curieux procès samedi. Un procès au cours duquel les deux prévenus se sont renvoyé la balle.

Une peine aménageable pour l’un, la prison illico pour l’autre

C’est que, le lendemain du cambriolage, ignorant que leur fils était dans le coup, les voisins avaient prévenu les gendarmes… Le riverain a été condamné à une année de prison : une peine aménageable. Son complice présumé, connu de la justice, a écopé, lui, de dix mois, assortis d’un mandat de dépôt à l’audience : il est parti directement à la maison d’arrêt.