Nice: Les goélands représentent «un vrai problème»

PRISE DE BEC La ville cherche à réduire la prolifération de cette espèce à l'origine de blessures et de vols de nourriture...

R.L.

— 

Un goéland leucophée.
Un goéland leucophée. — F.Jiguet/MNHN

Peur sur la ville. Après Lorient - où au début de l’été des goélands argentés « bien organisés » chipaient brioches et sandwichs aux badauds - c’est au tour de Nice de s’inquiéter de cette menace ailée.

Lorient : Sandwichs et brioches, des goélands « bien organisés » passent à l’attaque

« La campagne de stérilisation des œufs de goélands sera lancée l’année prochaine, lors de la période de ponte qui se déroule en avril et mai. Dès la fin de l’été, la Ville lancera une grande enquête afin de connaître au mieux cet animal invasif. Intrusif. Objectif : réduire la prolifération de cette espèce à l’origine de vols de nourriture, de blessures etc », relate Nice-Matin qui a interviewé Hélène Siliceti, déléguée à la protection animale.

« Les goélands s’installent sur les terrasses »

« Ils se jettent sur toutes les proies. Ils ne vont plus chercher leur nourriture dans la mer. C’est devenu un véritable problème et nous sommes saisis par des particuliers », explique-t-elle. D’autant que « chaque année, il y en a plus ».

« Les gens nous téléphonent furieux, nous écrivent, se plaignent. Souvent, les goélands s’installent sur les toits, font leurs nids. Quelquefois aussi, les goélands s’installent sur les terrasses et là, c’est complexe, car les personnes ne peuvent plus accéder à leurs extérieurs. Quand les œufs sont pondus, c’est impossible de les approcher », ajoute-t-elle dans cet entretien.

Comment reconnaître un goéland d’une mouette ? Lire le décryptage

« L’année dernière, un petit chien a été attrapé par un goéland. Leurs présences ont également été signalées autour des crèches ou près des jardins d’enfants à l’heure du goûter. La saison dernière, une personne dans le centre de Nice a eu des points de suture sur le crâne car elle avait été attaquée. »