Espagne: Un aéroport racheté 10.000 euros aux enchères par un groupe chinois

ECONOMIE Le complexe avait coûté 450 millions d'euros aux contribuables espagnols...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de la compagnie aérienne espagnole Iberia.
Illustration de la compagnie aérienne espagnole Iberia. — Dominique Faget afp.com

Tzaneen international, SARL d’investissement chinoise, vient d’acquérir aux enchères, ce 17 juillet, l’aéroport Ciudad Real pour à peine 10.000 euros. Le projet pharaonique de l’aéroport de Ciudad Real, premier aéroport privé d’Espagne, était destiné à devenir l’aéroport du sud de Madrid (il en est pourtant éloigné de 200 kilomètres).

Mais le complexe, inauguré en 2008 et qui avait coûté 450 millions d’euros aux contribuables espagnols, a fait faillite en 2010. Car en quatre ans, moins de 100.000 voyageurs ont emprunté ce terminal de 28.000 m2 conçu pour recevoir… jusqu’à 5 millions de passagers.

En attente de contre-offres

Tzaneen international, seul candidat au rachat de l’aéroport à avoir déposé les deux millions d’euros d’aval exigés, compte investir entre 60 et 100 millions d’euros prochainement afin de remettre en service l’aéroport, les pistes et le terminal afin d’en faire une « porte d’entrée de l’Europe » à la chinoise.

Estimées à 40 millions d’euros, les infrastructures vendues quatre fois moins au groupe chinois (le prix comprend la piste d’atterrissage, les hangars, la tour de contrôle et une partie des terrains) ne sont toutefois pas encore totalement cédées. Tout dépend des contre-offres, note Le Monde qui rapporte que le tribunal s’est donné jusqu’au 15 septembre pour trancher.