Quel genre de buveur êtes-vous ? Une étude tente d'apporter la réponse

ALCOOL Une étude universitaire classe les buveurs d'alcool en quatre catégories. Les «Mary Poppins», «Ernest Hemingway», «Professeur Foldingue» et «Mr Hyde»...

J. H.

— 

Le personnage culte de Walt Disney représente la catégorie des buveurs
Le personnage culte de Walt Disney représente la catégorie des buveurs — INTERFOTO USA/SIPA

Etes-vous plutôt «Mary Poppins» ou «Mister Hyde» ? En Grande-Bretagne, le Times et The Independant se sont fait l'écho cette semaine d'une étude américaine menée sur le comportement des buveurs. Les chercheurs du département psychologie de l'Université du Missouri-Columbia ont réuni 374 participants, qu'ils ont d'abord examinés sobres, puis analysés ivres. Les investigations leur ont permis d'établir quatre catégories de profils. Vous vous demandez auquel de ces genres vous appartenez ? Testez votre personnalité:

  • «Mary Poppins»

Comment quelqu'un comme Mary Poppins, la «nounou» aux cinq Oscars de Walt Disney, pourrait-elle cacher un quelconque soupçon d'agressivité ? Le personnage, rassurez-vous, n'en a aucun. Les scientifiques ont appelé les «Mary Poppins» 15% des cobayes en état d'ébriété qu'ils ont eu à examiner. Parmi ces buveurs, indiquent-ils, on trouve souvent des femmes. Des femmes, donc, qui se montrent singulièrement agréables, empathiques et extraverties au fur et à mesure que leur taux d'alcool dans le sang augmente. La recherche précise que cette catégorie de buveurs a généralement moins de problèmes liés à l'alcool que les autres: les personnes qui se sont prêtées à l'essai sont majoritairement «douces» et «responsables».

Ernest Hemingway était aussi réputé pour ses beuveries nocturnes... Son profil est celui des buveurs - AP/SIPA
  • «Ernest Hemingway»

Le célèbre artiste, romancier et journaliste américain était aussi connu pour quelques-unes de ses magistrales beuveries et phrases cultes comme «De la joie chez les gens intelligents, est la chose la plus rare que je connaisse». Les «Hemingway» sont des caractères bien trempés qui ne se laissent pas vraiment impressionner: leurs capacités intellectuelles restent intactes, malgré la consommation d'alcool. Non seulement ils apparaissent fiables et organisés mais, en plus, ils gardent le sens de la compréhension des idées abstraites. Bonne nouvelle: quatre «patients» sur 10, au cours de l'étude, avaient ces caractéristiques. Les «Hemningway» seraient donc les plus nombreux des buveurs.

- Universal Pictures
  • «Professeur Foldingue»

Le professeur Sherman Klump est un instituteur timide, obèse, qui, lorsqu'il tombe amoureux de la belle Carla Purty, décide de mettre au point une potion qui le transformera en homme mince et séducteur, Buddy Love. D'après les universitaires, ces personnes réservées au naturel changent du tout au tout lorsqu'elles se mettent à boire. L'alcool leur donne des ailes: ils deviennent rapidement sûrs d'eux et ne misent plus aucunement sur la discrétion. L'étude américaine a montré que 20% des 374 cobayes faisaient partie de cette catégorie.

- Metro Goldwyn Mayer (MGM)
  • «Mr Hyde»

Si les «Professeur Foldingue» inquiètent, la thématique «Mr Hyde» fait craindre le pire. Effectivement, le monstrueux, ici, prend le pas sur le philanthrope. L'alcool aidant, le cobaye qui se transforme littéralement en illustre Mr Hyde est réputé «hostile», «antipathique», «irresponsable», «incontrôlable», «irritable» et «bête», en tout cas moins intelligent que les «Hemingway». Ces personnes qui boivent et transgressent la bienséance en se montrant désagréables et agressives constituent 23% des patients examinés par les chercheurs américains. 23%, tout de même. Et, surprise: deux tiers d'entre eux sont des femmes.