Auvergne: Un guide Michelin de 1900 adjugé à 22.000 euros !

RECORD L'exemplaire était l'objet d'une vente aux enchères d'objets rattachés à la marque de pneumatiques, samedi, au casino de Royat (Puy-de-Dôme)...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration du 23 février 2009, à l'occasion du centième anniversaire du prestigieux guide gastronomique.
Illustration du 23 février 2009, à l'occasion du centième anniversaire du prestigieux guide gastronomique. — STEPHANE DE SAKUTIN

Un exemplaire du prestigieux guide gastronomique Michelin, datant de 1900, a été adjugé pour 22.000 euros lors d'une vente aux enchères d'objets rattachés à la marque de pneumatiques, samedi au casino de Royat, dans le Puy-de-Dôme (Auvergne). Battant ainsi le record mondial pour un tel ouvrage...

Distribué gratuitement par Bidenbum, à l'époque

Le précédent record datait de l'édition 2013: Un guide 1900 avait été vendu 18.000 euros dont 15.800 euros hors frais, a précisé à l'AFP l'organisateur de la Convention internationale des collectionneurs Michelin, Pierre-Gabriel Gonzalez, président de l'association des amis du pneumatique. L'exemplaire "en très bon état" a été adjugé hors frais à un collectionneur français, a-t-il indiqué, en expliquant que le montant de la transaction se justifiait par la "rareté" de ce "petit livret" qui, à l'époque, avait été diffusé gratuitement à quelque 35.000 exemplaires par la marque au Bibendum.

Un autre exemplaire adjugé à 14.000 euros

"Nous nous trouvons à un moment où il reste encore une trentaine de collections incomplètes. La plupart disposent de collections complètes allant de 1901 à 2015 et celui de 1900 est nettement plus rare que tous les autres", a détaillé Pierre-Gabriel Gonzalez. Un autre exemplaire du guide rouge France datant de 1900 mis en vente "en moins bon état" a trouvé, ce même samedi, un acquéreur à 14.000 euros.

Edités "pour dédramatiser les voyages"

"A l'époque, ces guides avaient été édités pour dédramatiser les voyages en automobile qui étaient de vraies aventures. On y trouvait les lieux où les pneus étaient stockés, les dépôts d'essence, les hôtels et les garages qui étaient bien souvent les forgerons du coin", a souligné l'organisateur. La convention s'est poursuivie dimanche par une bourse d'échanges autour des collections Michelin.