VIDEO. «The Falling Bears 2»: Encore un ours qu’il a fallu faire descendre de son arbre à l'université du Colorado

CHUTE En 2012, un ours était déjà passé à la postérité sous le nom de « The Falling Bear » pour sa chute mémorable. Celle de son congénère, vendredi dernier, est tout aussi drôle...

Fabrice Pouliquen

— 

. La chute, immortalisée par un photographe de l’Université du Colorado est disgracieuse, mais elle est assez drôle. Lancer le diaporama
. La chute, immortalisée par un photographe de l’Université du Colorado est disgracieuse, mais elle est assez drôle. — Photo Université du Colorado / Boulder

Mais que peuvent bien trouver les ours dans les arbres du campus de l’université du Colorado, à Boulder ? Cette question reste sans réponse, mais ce qui est sûr, c’est qu’il n’est jamais facile de les en faire descendre.

En avril 2012, un jeune plantigrade avait dû être endormi par la police pour le faire tomber de son arbre. L’ours était alors devenu célèbre, héritant même d’un petit surnom : « The Falling bear ».

Une chute immortalisée

Mais figurez-vous que depuis vendredi, il a de la concurrence. Un ours d’à peine deux ans a été repéré au sommet d’un arbre vers 7h du matin, mettant sur le pont les forces de sécurité de la ville de Boulder. Et là encore, impossible de faire descendre l’animal.

Les officiers du Colorado Parks and Wildlife ont attendu quatre heures avant de se résoudre à l’endormir. Sonné, l’ours a fini par lâcher les branches et tomber de tout son poids sur un matelas disposé au sol. La chute, immortalisée par un photographe de l’Université du Colorado est disgracieuse, mais elle est drôle.

A croire même que l’animal vole. Et il n’y a guère de honte à rire : l’ours s’est bien réceptionné et n’a aucunement été blessé.