VIDEO. Le guitariste de Pink Floyd compose un morceau avec le jingle de la SNCF

MUSIQUE Le musicien serait tombé amoureux de la mélodie à la gare d'Aix-en-Provence...

M.C.

— 

David Gilmour, membre de Pink Floyd, en 2008.
David Gilmour, membre de Pink Floyd, en 2008. — Joel Ryan/AP/SIPA

Tout est parti de quatre notes chantées : « ta-ta-ta-la », ou pour les puristes, do, sol, la mi. Le jingle de la SNCF, dans la tête de tous les voyageurs, a aussi accroché (au moins) une oreille illustre, celle de David Gilmour, le guitariste et chanteur de Pink Floyd, qui a décidé d’en faire un morceau.

Michael Boumendil, fondateur de l’agence Sixième Son, qui a composé le fameux jingle, n’en revient toujours pas d’avoir été contacté par le musicien il y a deux ans. « Je reçois un message de mon assistante : "Michael, M. David Gilmour des Pink Floyd a cherché à vous joindre." », raconte-t-il sur RTL.

David Gilmour explique à son interlocuteur qu’il est tombé amoureux de cette musique entendue à la gare d’Aix-en-Provence, et « qu’il a envie d’en faire une chanson ou plutôt de se laisser inspirer pour écrire une chanson. Qu’il me propose d’en co-écrire le titre. C’était difficile de dire non », avoue Michael Boumendil, qui avait pourtant refusé toutes les propositions qu’il avait reçues jusque-là, y compris d’artistes connus.

Pour éviter toute fuite, aucun fichier ou e-mail n’a été échangé entre les deux musiciens. « L’agent de David Gilmour venait à Paris, me soumettait là où en était David, moi je réagissais et il repartait avec ce qu’on s’était dit », explique Michael Boumendil à BFMTV.

Le morceau, achevé, figurera sur le prochain album solo de David Gilmour, Rattle That Lock, qui doit sortir en septembre. En attendant, il circule déjà sur internet depuis qu’il a été présenté par le musicien lors d’un festival d’écriture.