Un festival danois recycle l’urine des festivaliers pour fabriquer de la bière

RECYCLAGE L’urine servira d’engrais pour l’orge…

A.Ch.

— 

Les déchets abandonnés sur le site du festival de Roskilde, au Danemark.
Les déchets abandonnés sur le site du festival de Roskilde, au Danemark. — AFP PHOTO / Scanpix Denmark / SIMON SKIPPER DENMARK OUT

Les effets diurétiques de la bière pourraient enfin avoir une utilité. Un festival danois a entrepris de récupérer l’urine de quelque 100.000 festivaliers pour produire la bière qui sera bue l’an prochain. Pas de panique, elle ne sera pas filtrée et mise en bouteille, mais servira d’engrais pour les champs d’orge utilisé pour fabriquer la bière.

« On boit et on pisse, c’est simple ! »

L’initiative « From piss to pilsner » (de la pisse à la pils) a été lancée par le festival de Roskilde le week-end dernier. « Cela va changer notre approche des déchets, ce ne sera plus un fardeau mais une ressource valorisable », explique Leif Nielsen, du Danish agriculture and food council, interrogé par The Guardian. « L’énorme quantité d’urine produite durant les festivals avait un impact négatif sur l’environnement et le système d’égouts. Mais le "beercycling" va transformer l’urine en ressource. »

Trop de caca sur l’Everest

D’immenses cuvettes en métal ont été installées pour collecter les quelque 25.000 litres d’urine des festivaliers. Les femmes n’ont pas été oubliées : des petits entonnoirs en carton leur ont été proposés pour participer à la collecte. « Je pense que c’est une très bonne idée, s’enthousiasme un festivalier. Ça partirait aux égouts normalement, mais de cette façon on peut agir pour l’environnement et s’amuser en même temps. On boit et on pisse, c’est simple ! » L’écologie, c’est parfois simple comme un pipi.