Bolivie: Des «nonnes enceintes» manifestent contre la venue du pape

MONDE Ces féministes se sont déguisées pour protester contre la visite du pape François…

A.Ch. avec AFP
— 
Manifestation de féministes le 6 juillet 2015.
Manifestation de féministes le 6 juillet 2015. — AFP PHOTO/Jorge Bernal

Pas sûr que le pape apprécie leurs déguisements: un groupe de militantes féministes boliviennes ont choisi de se déguiser en nonnes enceintes pour manifester, ce lundi, contre la visite du pape François en Bolivie.  Armées de pancartes rejetant notamment la position de l'Eglise catholique sur l'avortement et l'homosexualité, elles ont occupé les marches de la cathédrale de La Paz, avant d'être délogées manu militari par la police.

«Fils bâtard du curé»

«Mon homosexualité n'a pas besoin de ton approbation, c'est l'homosexualité au sein de l'Eglise qui a besoin d'être reconnue», revendiquait une pancarte du collectif anarcho-féministe bolivien «Mujeres Creando». Une dizaine de manifestantes, déguisées en religieuses, portaient par ailleurs sur leur habit une banderole en guise de ceinture proclamant «fils bâtard du curé». Les manifestantes proposaient également des tee-shirts imprimés à l'effigie de pape crucifiant Jésus et proclamant «ton église crucifie les femmes tous les jours, le féminisme les ressuscite».

Le groupe «Mujeres Creando» a été créé il y a une vingtaine d'années et participe à différents projets contre la pauvreté, incluant le théâtre de rue et des émissions télévisées.  Le pape, qui est en Equateur de dimanche à mercredi, ne fera qu'une escale de quelques heures à La Paz, à 3.700 mètres d'altitude, où il n'a pas exclu de mâcher des feuilles de coca pour mieux résister au mal des montagnes. Il se déplacera ensuite à Santa Cruz (est), où il restera jusqu'au vendredi, avant de se rendre eu Paraguay, troisième et dernière étape de sa tournée dans la région, qui se termine le 12 juillet.