Roumanie: Des fossiles d'un ancêtre de l'éléphant vieux de 7 millions d'années découverts

ARCHÉOLOGIE Selon les chercheurs, ce Deinotherium («terrible bête» en grec) devait mesurer environ cinq mètres de haut...

T.L.G. avec AFP

— 

Fossiles d'un ancêtre de l'éléphant retrouvés en Roumanie.
Fossiles d'un ancêtre de l'éléphant retrouvés en Roumanie. — ADRIAN ARNAUTU / AFP

Des paléontologues roumains ont retrouvé dans un village de l'est du pays des fossiles d'un ancêtre de l'éléphant, Deinotherium giganteum, une découverte «exceptionnelle», a-t-on appris dimanche auprès des chercheurs.

«C'est une découverte exceptionnelle, réalisée après beaucoup d'années de recherches dans cette région», a déclaré à l'AFP Laurentiu Ursachi, du musée Vasile Parvan de Barlad.

Une mandibule d'une longueur de 66 cm, neuf dents très bien préservées, dont une prémolaire mesurant 12,1 cm, ainsi que des fragments de défenses, d'une ceinture pelvienne et de membres antérieurs et postérieurs ont été déterrés par l'équipe de spécialistes du musée de Barlad et de la Faculté de géologie de Iasi.

«L'âge des fossiles est de 7 millions d'années»

«L'âge des fossiles est de 7 millions d'années, il est attesté par la présence de coulées volcaniques pyroclastiques», a indiqué Bogdan Ratoi, assistant universitaire à la faculté d'Iasi.

Selon les chercheurs, ce Deinotherium («terrible bête» en grec) devait mesurer environ cinq mètres de haut. La découverte dans le village de Gherghesti intervient alors que des fossiles d'ancêtres du rhinocéros et du bison ont été déterrés ces dernières années dans la région. Ces nouvelles fouilles paléontologiques s'étaient accélérées à la mi-juin après la découverte d'un premier fragment de fossile de Deinotherium à proximité d'une route creusée dans une colline, à Gherghesti.

C'est la deuxième découverte de ce type en Roumanie, après celle, remontant à 1891, d'un squelette de Deinotherium, exposé au Musée national d'Histoire Naturelle de Bucarest.