Espionnage de la NSA: Hollande, Sarkozy et Chirac se font charrier sur Twitter

RESEAUX SOCIAUX Sur Twitter, les internautes se moquent des trois présidents écoutés par l'agence américaine...

A.B.

— 

Photomontage de Nicolas Sarkozy, François Hollande et Jacques Chirac, mis sur écoute par la NSA entre 2006 et 2012, selon des documents de WikiLeaks.
Photomontage de Nicolas Sarkozy, François Hollande et Jacques Chirac, mis sur écoute par la NSA entre 2006 et 2012, selon des documents de WikiLeaks. — PHOTOMONTAGE 20 MINUTES (PHOTOS AP/SIPA)

La NSA n’a pas fait les choses à moitié. Les trois derniers présidents français et leurs plus proches conseillers ont été espionnés par les Etats-Unis, au moins de 2006 à 2012, selon des documents publiés par Wikileaks.

Au lendemain de ces révélations, François Hollande réunit ce mercredi matin à l’Elysée un Conseil de défense pour « évaluer la nature » des informations du lanceur d’alerte. Mais sur Twitter, les internautes n’ont pas attendu pour exprimer ce que cet espionnage d’envergure leur inspire.

« Ecouter Hollande, pourquoi faire ? »

Sur le réseau social, l’actuel locataire de l’Elysée s’en prend de belles par les twittos, qui se demandent tout simplement quel intérêt la NSA peut bien avoir à écouter François Hollande.

Sarko et Carlita

Son prédecesseur n’est pas épargné non plus. Pragmatiques, les internautes voient dans cet espionnage un moyen pour Nicolas Sarkozy de justifier sa ligne secrète de téléphone, souscrite sous la fausse identité de Paul Bismuth.

Une autre internaute salue le courage des analystes de la NSA, qui ont subi le langage parfois chatié de l’ex-président.

Son épouse, qu’il appelle affectueusement Carlita, n’est pas oubliée sur le réseau social. C’est gratuit, mais c’est bon.

Chirac le poète

Celui qui a dirigé la France jusqu’en 2007 a lui aussi été espionné par la NSA. Pour un twittos, l’espionnage aura peut-être le mérite de révéler combien le penchant de l’ancien président pour les plaisirs de la table a coûté à la République.

A moins que la NSA ne parvienne à décrypter toute la poésie de « Chichi », qui aura gratifié les Français de quelques saillies savoureuses.

Tir groupé

Pour ne pas faire de jaloux, il y a aussi ceux qui tâclent les trois présidents en tir groupé.