«1001 fesses»: Le projet qui veut réconcilier les femmes avec leur postérieur

DÉCOMPLEXÉES Emilie Mercier et Frédérique Marseille souhaitent montrer «toutes sortes d'arrière-trains afin que les irrégularités et les détails de chacune soit mis de l’avant»...

T.L.G.

— 

Une femme pose nue pour le projet «1001 fesse»
Une femme pose nue pour le projet «1001 fesse» — Emilie Mercier/Frédérique Marseill

D’innombrables culs. Mais pour la bonne cause. Emilie Mercier et Frédérique Marseille sont deux amies québécoises. La première est photographe et plastigraphe professionnelle, l’autre entrepreneuse. Ensemble, elles ont lancé le tumblr « 1001 fesses ». « Nous sommes amies, deux femmes, qui vivent, comme tant d’entre-nous, certains complexes devant le méchant miroir ».

Leur projet ? Aligner des paires de fesses en photo. « Un long poème visuel, éloge au corps féminin », expliquent-elles. Il y en a des plates, des grasses, des rebondies, des molles. Des roses, des blanches, des bronzées. Certaines fesses ont des vergetures, d’autres de la cellulite. Et des varices, aussi. « Nous souhaitons avant tout exposer toutes sortes d’arrière-trains afin que les irrégularités et les détails de chacune soient mis de l’avant. Et démontrent, en un jet, l’effet immanquablement beau de TOUTES nos fesses », indique le site.

« Les canons de beauté ont changé. Ils sont aujourd’hui irréels et mutants, coupants et impossibles à atteindre. En récoltant 1001 fesses, peut-être découvrirons-nous que le canon n’existe pas. Que le galbe de la chaire est beau. Redonnons à nos corps, par l’art, la grâce d’une Vénus ».