L'Italie veut transformer certains de ses phares en hôtels

COMMERCE L'Etat italien espère gagner 700.000 à 800.000 euros par an avec cette mesure...

20 Minutes avec AFP

— 

La baie de Naples et le Vésuve.
La baie de Naples et le Vésuve. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Dormir en haut d'un phare dans le Golfe de Naples ou sur les côtes siciliennes sera bientôt possible : l'Etat italien souhaite mettre en location certains de ses phares pour qu'ils soient transformés en hôtels.

Onze phares sont pour l'instant concernés par le projet, a annoncé ce mercredi devant la presse l'agence des Domaines, qui gère le patrimoine immobilier de l'Etat.

Les phares à louer sont surtout situés sur les côtes sud de l'Italie, de l'Ile de Giglio (Toscane) jusqu'à Syracuse (Sicile), en passant par Ischia (Campanie) ou les îles Tremiti (Pouilles).

Gain espéré de 700.000 euros par an

D'autres phares pourraient être concernés à l'avenir, «une quarantaine», selon Roberto Reggi, le directeur de cette agence. L'Italie compte plus de 150 phares le long de ses côtes, certains situés dans des paysages de rêve.

Si plusieurs sont encore en fonction, et continueront à l'être malgré leur transformation en hôtel, ils ne sont plus habités et «malheureusement sont en train de se dégrader», a déploré Roberto Reggi.

Le but de l'opération est de sauvegarder ce patrimoine, mais aussi de profiter du potentiel touristique des phares pour faire rentrer de l'argent dans les caisses. L'Etat compte récupérer entre 700.000 et 800.000 euros par an. L'Etat italien restera propriétaire, mais louera les phares à des opérateurs privés qui devraient être choisis en 2016. Des phares ont déjà été transformés en hôtel dans d'autres pays, comme l'Espagne, la Croatie ou la France.