40.000 fellations pour la députation

P. K.

— 

Tania Derveaux et le parti Nee offre 40.000 fellations, une critique à la vie politique belge, en vue des élections sénatoriales du 10 juin 2007.
Tania Derveaux et le parti Nee offre 40.000 fellations, une critique à la vie politique belge, en vue des élections sénatoriales du 10 juin 2007. — DR

40.000 pipes et au lit au Sénat belge. Une belle promesse du parti contestataire Nee (Non, en néerlandais), pour se moquer des promesses des hommes politiques belges, souvent beaucoup moins avenantes que la jeune et dénudée Tania Derveaux.

Cela a commencé par une belle offre électorale. «Ik beloof u 400.000 jobs», soit «je vous promets 400.000 jobs», assure Tania, du parti Nee au début du mois de mai. Un jeu de mot (blow-jobs signifie pipe en anglais) plus tard, et une ambition revue à la baisse, la belle Tania promet: «je vais vous offrir 40.000 pipes.»

Tania et son assistante

Pour bénéficier des faveurs de Tania, il faut s’inscrire. Pour faire face à l’afflux de demande, Tania a délégué son assistante, qui performe par video. Tania ne peut pas tout faire, elle n’a que deux mains, et la campagne est un immense succès, le site aurait reçu deux fois plus de visiteurs que celui de la Maison Blanche.

Vous pouvez aussi voter pour Tania dimanche, jour des élections (si vous habitez en Belgique). Mais ne vous attendez pas à la voir au Sénat belge, les membres du parti NEE refusent de siéger «pour donner moins d’argent et de pouvoir aux partis en place.» Le renouvellement de la classe politique peut parfois prendre des formes étonnantes.