Une lettre avec des timbres à l'effigie de Pétain interceptée par la Poste

INSOLITE Le courrier a été repéré mercredi, dans le Finistère, par une factrice...

J. H.

— 

Illustration courrier.
Illustration courrier. — Philippe Huguen AFP

Elle n’est pas passée comme une lettre à la Poste. Une lettre affranchie avec des timbres à l’effigie du maréchal Pétain, interdits depuis la Libération, a été interceptée mercredi par une factrice qui l’a découverte parmi les documents qu’elle avait à distribuer, a révélé La Poste vendredi. La lettre, postée mardi à Crozon (Finistère), avait été affranchie avec cinq timbres sur lesquels le maréchal Pétain apparaît de profil.

Des poursuites pourraient être engagées

Ces timbres, émis entre 1941 et 1943, sont interdits depuis la Libération, la condamnation du maréchal Pétain et la mesure d’indignité nationale prononcée contre le chef du régime de Vichy, a rapporté France Bleu Orléans.

La lettre a donc été transmise au centre de La Poste de Libourne (Gironde), le seul où l’ouverture des courriers est autorisée.

Elle sera confiée au Parquet qui décidera si des poursuites doivent être engagées.