Un Chinois achète une voiture avec des pièces et quelques billets

CHINE L'acheteur a ramené quatre tonnes de pièces...

N.Beu.

— 

Des yuans (illustration).
Des yuans (illustration). — STR / AFP

En Chine, un homme a réglé l’achat d’une voiture valant 680.000 yuans (98.558 euros) quasiment intégralement en pièces de monnaie, selon la chaîne CCTV, qui a traduit en anglais, mardi, une information du Liaoshen Evening News.

A Shenyang, dans le nord du pays, l’acheteur s’est présenté avec un camion rempli de 660.000 yuans (95.630 euros) en pièces, un pactole qui pesait quatre tonnes et mesurait quatre mètres de hauteur, complétant la somme avec quelques liasses de billets. Dix employés et une heure ont été nécessaires pour compter les pièces.

Un exemple d’égoïsme ?

Si l’acheteur a procédé ainsi, ce n’est pas pour embêter le personnel de la concession, mais pour des raisons pratiques. Travaillant dans une station-service, il a l’habitude de servir des chauffeurs de bus qui paient en pièces de monnaie. En l’absence de banque dans les environs, l’homme a décidé de mettre l’argent de côté afin d’acheter un véhicule pour son entreprise, a-t-il expliqué.

En Chine, le sujet a pourtant provoqué un débat sur l’irrespect supposé dont aurait fait preuve l’acheteur. « Ces gens sont égoïstes. Ils agissent selon leurs propres intérêts, sans se préoccuper des conséquences. Vivent-ils dans les montagnes ? N’y a-t-il aucune banque dans les environs ? Est-ce qu’il leur aurait vraiment été impossible de les déposer ne serait-ce qu’une fois par semaine ou par moi ? », a notamment demandé un internaute sur le réseau social Weibo, cité par CCTV. « Les pièces sont aussi de l’argent… Vous jugez trop les gens », lui a répondu un autre.

Coins for car : Being inconsiderate or fair game ? A man in northeast China’s Shenyang city bought a vehicle worth…

Posted by CCTVNews on mardi 2 juin 2015