Les maladies mentales expliquées avec des personnages de Star Wars

INSOLITE Deux psychiatres américains utilisent les personnages de la saga pour expliquer leur propos aux étudiants...

J.H

— 

L'univers Star Wars inspire les psychiatres.
L'univers Star Wars inspire les psychiatres. — BPI/REX Shutterstock/SIPA

L’idée a été initiée par deux psychiatres américains. Ryan C.W. Hall et Susan Hatters Friedman ont pensé à la saga Star Wars pour illustrer les différentes maladies mentales et donc mieux les expliquer aux étudiants en médecine ainsi qu’à toutes les personnes qui s’intéressent à ces troubles.

De Scarlett O’Hara… A Maître Yoda

Repéré par Slate, le travail de ces deux praticiens a déjà été l’objet de publications dans la très sérieuse Academy Psychiatry, « suivant plus ou moins l’exemple des psychiatres ayant utilisé le personnage de Scarlett O’Hara, personnage d’Autant en emporte le vent, pour enseigner l’hystérie », rappelle le magazine sur internet.

Le but du tandem est de permettre aux profanes d’avoir une représentation visuelle d’un trouble, dont la signification est généralement abordée en théorie ou en symptômes. L’analyse, précisent-ils, est "bien sûr ouverte à l’interprétation". Exemple concret avec Yoda : la particularité de sa façon de parler est ainsi apparentée à la dyslexie ou au syndrome de Williams, notamment.

Dark Vador quant à lui pourrait représenter la souffrance d’un stress post-traumatique ou de troubles de la personnalité. Son fils, Luke Skywalker montrerait, lui, des signes avant-coureurs de schizophrénie de par son passage de l’état d’adolescent sujet à la dépression à sauveur de l’humanité. Pour ce qui est de l’alien Jabba The Hutt, sans surprise, il expliquerait ce que sont les signes de psychopathie…