A 81 ans, un greffé du cœur saute à l'élastique du haut d'un viaduc

DEFI Il voulait fêter les quinze ans de sa transplantation et promouvoir le don d'organes...

Christophe Quelais

— 

Le viaduc du Coquilleau se trouve à La  Châtaigneraie, en Vendée.
Le viaduc du Coquilleau se trouve à La Châtaigneraie, en Vendée. — Capture d'écran Google Maps

Il est désormais coutumier de ce genre d’exploit. Pour fêter les quinze ans de sa greffe de cœur, Jean-Claude Le Bourhis, un Vendéen de 81 ans, a réalisé dimanche un saut à l’élastique du haut du viaduc du Coquilleau, à La Châtaigneraie (Vendée). « L’an dernier, j’ai sauté en parachute. Cette année, c’est le saut à l’élastique et l’an prochain, j’essaie la voltige », a annoncé à Ouest-France l’intrépide papy.

Mais il ne jette pas dans le vide que pour se faire peur (et effrayer sa femme au passage). S’il est le seul octogénaire vendéen à avoir effectué un saut de 38 mètres du haut d’un pont, c’est pour promouvoir le don d’organes. Il vaut ainsi « dire qu’après une opération aussi lourde que la greffe d’un cœur, on peut continuer à vivre, courir, pédaler et… sauter », raconte-t-il au quotidien de l’ouest.