Australie: Il insulte ses moutons, une association porte plainte

JUSTICE «Aucun mouton n’est encore venu vers moi pour se plaindre»...

T.L.G.

— 

Ce mouton vit au Japon à Kobe et sourit tout le temps.
Ce mouton vit au Japon à Kobe et sourit tout le temps. — KYODOWC/NEWSCOM/SIPA

Peut-on insulter les moutons ? Ken Turner, un agriculteur australien vivant en Nouvelle-Galles du Sud, a été pointé du doigt par l’association de défense animale PETA, indique Metro. Les activistes ont déposé une plainte contre lui, car une vidéo prouverait qu’un de ses employés aurait insulté les moutons de sa ferme. « Je pense qu’il est concevable que la violence verbale de nature extrême contre un animal peut constituer un acte de violence », indique Nicolah Donovan, président des Lawyers for Animals.

« Aucun mouton n’est venu se plaindre »

« L’allégation est que des gros mots auraient été prononcés par un employé de la propriété en face d’une brebis, et que celle-ci a pu être offensée », s’étonne l’agriculteur. « Cela suggère que les moutons puissent comprendre l’anglais ».

Sans surprise, aucune suite n’a été donnée à cette plainte, dès qu’il a été montré que l’homme n’avait pas enfreint la loi, explique Metro. Le fermier accusé demeure, lui, inflexible. Son troupeau n’a pas été trop affecté par les injures en question. « Aucun mouton n’est encore venu vers moi pour se plaindre », explique-t-il. « Meme quand je les tonds, ils ne me regardent pas de manière offensée ».