Bordeaux: Il lance une fausse alerte à la bombe pour que son amie ne rate pas son avion

MALIN Le trentenaire a été interpellé par la police…

A.Ch. avec AFP

— 

Un voyageur à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac le 11 juin 2013
Un voyageur à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac le 11 juin 2013 — Nicolas Tucat AFP

Tous les moyens sont bons pour ne pas rater son avion. Un trentenaire girondin, qui craignait que son amie bloquée dans les embouteillages ne rate son avion, a lancé une fausse alerte à la bombe à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, avant d'être interpellé, a-t-on appris dimanche auprès du Parquet. Ce jeudi, l'homme a appelé l'aéroport aux alentours de 07h30 et lancé: «Il y a une bombe!», entraînant le bouclage d'une partie des lieux et le déclenchement de recherches par des policiers et des militaires présents sur place dans le cadre du plan Vigipirate.

L'auteur du coup de fil, âgé de 33 ans, a été finalement localisé dans une bourgade située à une vingtaine de kilomètres de Bordeaux et interpellé. Placé en garde à vue, il a reconnu les faits et expliqué son geste par la situation de son amie qui se trouvait bloquée dans les embouteillages sur la rocade bordelaise. Il a été convoqué pour une comparution devant le Tribunal correctionnel de Bordeaux. Les faits sont passibles de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende, a précisé le Parquet.