Arrêté par les gendarmes à 250 km/h, il repart avec sa Ferrari et son permis

EXCÈS «Son permis n'a pas été retiré» car il s'agissait d'un conducteur étranger...

T.L.G. avec AFP

— 

Autre star du Salon de Genève 2015, la Ferrari 488 GTB prendra la relève de la 458 Italia à l'été 2015. Avec son nouveau moteur V8 3,9 litres biturbo à injection directe et ses 670 chevaux, l'Italienne affole les chronos: de 0 à 100 km/h en seulement 3,9 second
Autre star du Salon de Genève 2015, la Ferrari 488 GTB prendra la relève de la 458 Italia à l'été 2015. Avec son nouveau moteur V8 3,9 litres biturbo à injection directe et ses 670 chevaux, l'Italienne affole les chronos: de 0 à 100 km/h en seulement 3,9 second — Simon campardo/SIPA

Un Italien résidant à Zurich (Suisse) a été arrêté mercredi en fin d'après-midi sur l'A6 en direction de Paris après avoir été flashé à 250 km/h, a-t-on appris jeudi auprès des gendarmes.

L'homme, âgé de 38 ans, a été interpellé par les gendarmes du peloton autoroutier de Nemours à hauteur d'Egreville (Seine-et-Marne), à une centaine de kilomètres au sud de la capitale, au volant de sa Ferrari grise F430-Spider, immatriculée en Suisse. La vitesse, limitée à 130 km/h sur ce tronçon, a été ramenée à 237 km/h.

«Il a versé une consignation de 750 euros et sera convoqué devant le tribunal de police de Fontainebleau», a indiqué la gendarmerie. En revanche, s'agissant d'un conducteur étranger, «son permis n'a pas été retiré», et son véhicule, d'une valeur avoisinant les 100.000 euros et pouvant atteindre 315 km/h sur circuit, «n'a pas été saisi».

Le contrevenant a donc pu repartir avec son bolide de luxe, en échangeant le volant «avec le passager qui l'accompagnait ou une connaissance venue le chercher», ont rapporté les gendarmes. «Il lui sera désormais interdit de conduire en France, sauf s'il dispose d'un second permis étranger, ce qui est très courant», déplorent-ils.

En mars 2014, sur ce même secteur, un Français résidant en Suisse au volant d'une Audi A8 avait été flashé à 258 km/h.