Il éternue et expulse un morceau de fléchette vieux de 44 ans

ATCHOUM Steve Easton, 51 ans, était depuis son enfance, régulièrement enrhumé et victime de migraines...

T.L.G.

— 

Pistolet à fléchettes, illustration.
Pistolet à fléchettes, illustration. — Joe Loong/Creativecommons

Piquer du nez. Steve Easton, 51 ans, était depuis son enfance, régulièrement enrhumé et victime de migraines. Le Britannique originaire de Camberley pensait avoir le rhume des foins. Mais un jour, tout bascule. Assis devant son ordinateur, il éternue. De son nez sort un morceau de fléchette en caoutchouc de la taille d’une pièce de monnaie. « J’ai eu une crise d’éternuement, et c’est sorti de ma narine gauche », raconte-t-il au Guardian. « Je me suis dit, bon dieu c’est quoi ce truc ? D’où ça peut bien venir ? »

L’homme tire les vers du nez à son entourage. « J’en ai parlé à ma mère, qui m’a répondu : "Oh oui, on t’avait emmené à l’hôpital à 7 ans, en pensant que tu en avais inhalé une" ».

« Une fléchette n’avait pas de pointe. Je l’ai emmené à l’hôpital et ils ont passé beaucoup de temps à l’examiner, mais nous ont finalement dit qu’il s’agissait d’une erreur. Je savais que ce n’était pas le cas, je m’inquiétais souvent. Et maintenant elle a fini par sortir d’un seul coup. Nous sommes tous choqués », indique-t-elle.

« J’ai apporté ce truc à mon médecin, qui était stupéfait comme tout le monde. Il m’a dit qu’il n’y avait pas de danger, ajoute Steve. « C’est resté dans mon nez pendant 44 ans et je n’en savais rien. Je ne me sens pas différent maintenant. Je me demande simplement s’il n’y a pas autre chose là-haut ».