La plaque militaire d'un poilu rendue à sa famille cent ans après

HISTOIRE Le poilu avait participé aux opérations militaires de la campagne d'Orient...

20 Minutes avec agence

— 

Le terme poilu, immortalisé par la Grande guerre durant laquelle il devint rapidement le surnom donné aux 8,5 millions de soldats français, est apparu bien avant 1914, selon l'Historial de la Grande guerre de Péronne (Somme).
Le terme poilu, immortalisé par la Grande guerre durant laquelle il devint rapidement le surnom donné aux 8,5 millions de soldats français, est apparu bien avant 1914, selon l'Historial de la Grande guerre de Péronne (Somme). — AFP/archives

Mieux vaut tard que jamais. La plaque d'identité militaire d'un poilu a été rendue à sa famille près d'un siècle après la Grande Guerre rapporte Le Progrès. A l'origine de la trouvaille, l'association Web Détection62. Basée dans le Pas-de-Calais (Nord), celle-ci s'est spécialisée dans la traque d'objets métalliques. Objectif: Restituter leurs découvertes à leurs propriétaires ou leurs descendants. 

La plaque a été retrouvée dans une brocante

Ainsi, au détour d'une brocante à Lille, un de membres de l'association a mis la main sur la plaque militaire d'un certain Frédéric Monnet. Né à Nantua en 1884, l'homme a été mobilisé le 1er août 1914 pour rejoindre le front en Lorraine. Lourdement blessé quelques jours après son arrivée, il retournera, au combat après une période de convalescence. Frédéric Monnet effectuera la campagne d’Orient du 21 janvier 1916 au 11 novembre 1918 rapporte le quotidien.

L'histoire se termine bien puisque la plaque militaire du Poilu, décédé le 14 décembre 1953, a, ce samedi, été rendue à ses descendants lors d’une petite cérémonie au cimetière de Dortan (Ain), où repose le défunt.