VIDÉO. Perdue en pleine forêt, elle survit en buvant son lait maternel

INSOLITE La Néo-Zélandaise n'a jamais franchi la ligne d'arrivée de la course à laquelle elle participait dimanche...

L.C.

— 

Susan O'Brien entourée de sa famille. Cette Néo-Zélandaise de 29 ans a passé 24 heures perdue en forêt en Nouvelle-Zélande, avant d'être retrouvée le 11 mai 2015.
Susan O'Brien entourée de sa famille. Cette Néo-Zélandaise de 29 ans a passé 24 heures perdue en forêt en Nouvelle-Zélande, avant d'être retrouvée le 11 mai 2015. — Press Association / YouTube

Pour Susan O’Brien, la course du dimanche aurait pu virer au drame. C'était sans compter son statut de maman allaitante et son sérieux instinct de survie.

La jeune femme de 29 ans participait à une course de 20 km organisée dans le parc national de Rimutaka, près de Wellington en Nouvelle-Zélande. Constatant que la coureuse, coach sportif de profession, n’avait pas franchi la ligne d’arrivée à 11h30, comme prévu, les secours se sont lancés à sa recherche dès 13h dimanche. Une trentaine de personnes et trois chiens policiers étaient mobilisés. Ils ont retrouvé Susan O'Brien vingt-quatre heures plus tard, au grand soulagement de ses proches. 

 

«J'étais persuadée que j'allais mourir»

Perdue en pleine forêt, cette mère de famille a passé une nuit dans un trou creusé dans le sol pour s’abriter du froid. Affaiblie, elle a bu un peu de son propre lait maternel pour se nourrir. 

Après une nuit dans son abri, la coureuse est parvenue à retrouver son chemin et c’est à ce moment qu’elle a été repérée par l’hélicoptère des secouristes ce lundi matin.

35% des papas ont déjà goûté le lait maternel de leur compagne

«J’allaite mon bébé de huit mois, donc j’ai bu un peu de mon lait, pour me donner des forces», a-t-elle confié après le sauvetage, rapporte la presse locale. «J'étais persuadée que j'allais mourir», a-t-elle déclaré, blâmant son sens de l’orientation, qui lui a cruellement fait défaut dans ce parc de 22.000 hectares.