Australie: Elle transforme les cicatrices du cancer du sein en œuvres d’art

SANTÉ Une tatoueuse a métamophosé la poitrine d'une femme marquée par une double mastectomie...

L.C.

— 

XXXX
XXXX — Mim d'Abbs, Darwin City Tattos / Facebook

Après avoir vaincu un cancer du sein, les femmes doivent s’approprier un corps affecté par la maladie. Chaque année en France, 20.000 femmes subissent une mastectomie, c’est-à-dire une ablation du téton ou du sein pour retirer les cellules cancéreuses. Cette opération laisse des cicatrices durables, que bien des patientes ont du mal à assumer… sauf dans le cas de Mim d'Abbs.

Cette tatoueuse australienne a posté les photos d’une création réalisée à la demande de l’une de ses clientes ayant subi une double mastectomie. Sa poitrine est barrée de deux cicatrices, des stigmates désormais presque invisibles sous les tatouages floraux dessinés par la tatoueuse.

 

Today I tattooed something very different. My apologies to those that find this confrontational, but my client and I...

Posted by Darwin City Tattoos on mardi 5 mai 2015

 

«Je n’ai jamais été aussi émue par un tattoo»

«C’était la première fois que je tatouais une femme ayant subi une telle opération», raconte Mim d’Abbs, qui a perdu une amie, décédée d’un cancer du sein. «Je n’ai probablement jamais été aussi émue par un tattoo», explique-t-elle à la presse australienne.

«J’étais très honorée d’avoir l’opportunité de changer la façon dont une personne se perçoit (...) Voir ma cliente sourire, cela fait que ce tatouage est certainement le plus important que j’ai réalisé jusqu’à présent», poursuit-elle.

«Elle est vraiment courageuse»

Le dessin –des fleurs semblables à des lotus ou des lys– a été imaginé par la tatoueuse avec sa cliente. «Je pensais que cela nous prendrait la journée, mais cela n’a duré que trois heures et demie», précise Mim d’Abbs. «Elle est vraiment courageuse», ajoute-t-elle au sujet de sa cliente.

La tatoueuse a pour habitude de poster les photos de ses clients sur sa page Facebook. Les photos du tatouage post-mastectomie, publiées le 6 mai, ont été «likées» par plus de 230.000 personnes. Depuis, Mim d'Abbs a reçu de nombreuses demandes d'Australiennes ayant des cicatrices similaires.